Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses < L’Homéopathie

 

La maladie et le concept d’autorégulation

vendredi 10 septembre 2004

 

Qu’elle soit aigue ou chronique, la maladie débute toujours par une phase de rattrapage en quelque sorte, une tentative de rééquilibre naturel de l’organisme agressé. D’où la nécessité de ne pas - étouffer - le processus morbide, de prendre en considération l’étude des premiers symptômes et aussi d’en comprendre la signification.


La maladie traduit avant tout la réaction de l’ensemble de l’organisme quand il est soumis à des agressions d’origine extérieure (infections virales ou bactériennes, traumatismes, intoxications, chocs émotionnels etc...) ou intérieure (vieillissement normal des organes, anomalie de structure de certains appareils ou de certaines fonctions etc...)

Toute maladie porte en elle le germe de sa guérison ("L’Homme est capable de réactions face à des évènements qui le perturbent")

Depuis toujours les hommes se sont interrogés sur le pourquoi de la maladie. Le langage physique du corps (les troubles n’apparaissent pas n’importe où) accompagne souvent une expression plus psychologique de la maladie (nous ne développons pas des troubles à n’importe quel moment, ni pour n’importe quoi dans notre courte vie)

Les expressions populaires sont à ce sujet pour le moins évocatrices : " je suis mal dans ma peau " (eczéma), " j’en ai plein le dos " (lombalgie) ou encore " çà me reste en travers de la gorge " (angoisse) qui représentent pour le praticien homéopathe autant de messages à décrypter.

Le processus morbide prend alors la forme d’un message codé (les chromosomes étant les supports de son hérédité, ce qui lui a été confié en quelque sorte) L’approche homéopathique tient compte de l’ensemble du malade tel qu’il est, d’où il vient, de sa façon de réagir, de s’adapter à tel ou tel évènement.
La méthodologie homéopathique est basée sur le concept d’autorégulation :
"Tout individu est maintenu en équilibre par des systèmes dits de régulation homéotasique" Hahnemann 1791.

Dans un premier temps, elle va donc aider chaque individu qui le désire à décoder son propre message ("pour un état morbide donné, les mécanismes impliqués sont différents d’un individu à l’autre").

En outre, sur le plan purement thérapeutique, elle permet d’apporter à l’organisme des substances à doses régulatrices (de l’ordre du nanogramme : 10 puiss - 12) pour que nos milliards de cellules puissent réaliser au mieux leur programme de développement : biologique, immunitaire, endocrinien, comportemental...

Chacun de nous détient à l’intérieur de lui-même la réponse à son propre problème de santé,
L’homéopathie va nous ré-apprendre à réagir face aux différents agents pathogènes...

EQUILIBRE (Santé) ------------> DESEQUILIBRE (Maladie)

<---------- Action du remède homéopathique -----------

Frédéric Mouton


Auteur : Frédéric

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses < L’Homéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos




En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade