Vous êtes ici   Accueil < Aromathérapie < Mode d’Emploi

 

Diffuseurs d’huiles essentielles
Le point sur les méthodes de diffusion

dimanche 20 janvier 2008

 

L’une des utilisations des huiles essentielles consiste en leur diffusion dans l’atmosphère. Plusieurs techniques existent, de la plus simple (et la moins onéreuse) à la plus complexe. Voici un point sur les méthodes existantes.


La diffusion d’huiles essentielles est un processus qui vise à disperser leurs arômes dans l’atmosphère. Plusieurs techniques existent, de la plus simple (et la moins onéreuse) à la plus complexe.

Diffusion à l’aide d’une bougie

C’est un moyen original et assez peu connu. Allumez une bougie et laissez-la brûler pendant 2 à 3 minutes. Eteignez-la et versez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle sur la cire chaude. Rallumez la bougie. Simple et romantique, cette technique souffre de deux inconvénients : les arômes ne sont pas durables et les principes actifs des huiles sont détruits par la chaleur.

Les supports imprégnés

La méthode consiste à verser quelques gouttes (5 à 10) d’huile essentielle sur un mouchoir, une pomme de pin ou un dans un pot-pourri, placé près d’un passage (porte, couloir...). Les déplacements d’air provoqués par le passage des personnes permettront de diffuser les arômes dans l’environnement immédiat. La méthode est simple et peu coûteuse. En revanche, elle ne permet de dégager qu’une toute petite partie des arômes et cela pendant un très court moment (1 à 2 heures). Vous pouvez intensifier la diffusion en plaçant le support imprégné sur un ventilateur.

La diffusion par vapeur d’eau

La technique consiste à verser de l’eau bouillante dans un bol contenant une 10aine de gouttes d’huile essentielle. En se dégageant du bol, la vapeur se charge des arômes et se diffuse naturellement dans l’atmosphère. Par rapport à la première méthode, la diffusion est beaucoup plus intense mais elle ne dure pas plus de 5 minutes. Très vite, les arômes disparaissent. Autre inconvénient majeur, la chaleur intense de l’eau bouillante détruit la plupart des principes actifs contenus dans les huiles essentielles. L’utilité thérapeutique des huiles est ainsi proche de zéro.

Ronds de céramique

Ces ronds de céramique se placent sur les ampoules (dévissez, placez le rond et revissez l’ampoule). Versez quelques gouttes d’huiles essentielles dans la partie incurvée du rond de céramique (les huiles essentielles se diffusent dans la céramique par capillarité) et allumez l’ampoule. La chaleur qu’elle dégage assure la dispersion des huiles essentielles. En fonction de la puissance de l’ampoule, et de donc de la chaleur plus ou moins forte qui s’en dégage, la diffusion sera de plus ou moins longue durée et les arômes plus ou moins intenses. Ces ronds sont généralement bon marché (pas plus de 2 euros) mais verser les huiles essentielles peut s’avérer une opération dangereuse car au contact de l’huile essentielle, l’ampoule peut éclater... En outre, les huiles sont chauffées, ce qui détruit là encore leurs principes actifs.

Les brûle-parfums

Le brûle-parfum est composé d’une bougie surmontée d’une coupelle (à la manière d’un chauffe-plat) dans laquelle on dépose les huiles essentielles avec un peu d’eau. Cette technique est voisine de la méthode de diffusion par la vapeur mais assure une diffusion plus lente et donc plus durable. Ces brûle-parfums coûtent généralement entre 6 et 10 euros. Certains sont électriques (et donc un peu plus chers) et n’utilisent pas de bougies. Cependant, comme les autres techniques de diffusion par la chaleur, le brûle-parfum ne permet pas de conserver toutes les vertus thérapeutiques des huiles essentielles.

Les diffuseurs d’huiles essentielles

Il s’agit d’appareils électriques qui utilisent l’effet venturi pour transformer les huiles essentielles en très fines particules susceptibles de se diffuser dans l’atmosphère. Le diffuseur propulse un puissant courant d’air qui « vaporise » les huiles essentielles. Cette opération se déroule dans un ballon en verre de sorte que la projection reste cantonnée. Les particules vaporisées s’échappent doucement par le haut du verre et se dispersent dans l’atmosphère.

Cette méthode est la plus onéreuse (un diffuseur coûte entre 50 et 150 euros) et l’appareil, fragile (la partie en verre contient des tubes très fins), doit être manipulé avec attention. Autre inconvénient, le diffuseur contient un petit moteur électrique qui, selon les modèles, est plus ou moins bruyant. Par contre, le diffuseur d’huiles essentielles assure une diffusion froide de sorte qu’elles conservent 100% de leurs vertus thérapeutiques. Autre avantage, certains diffuseurs comportent des programmes de diffusion assurant une optimisation de la consommation des huiles essentielles.


Auteur : Katja Stojetz
Site Web : Huiles essentielles

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Aromathérapie < Mode d’Emploi

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos




En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade