Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

L’Ostéopathie, un traitement efficace de nombreux problèmes ORL : acouphènes, vertiges, maux de tête, instabilité, sensations de vertige, otite, rhinite, sinusite
Maux de tête, céphalées, vertiges, acouphènes, bourdonnements d’oreille, rhinite, sinusite, otite

lundi 24 mars 2008

 

L’ostéopathie peut traiter efficacement de nombreux problèmes ORL : maux de tête, céphalées, vertiges, acouphènes, bourdonnements d’oreille, rhinite, sinusite, otite.
L’essayer à tout prix surtout si les médicaments que vous prenez ne sont pas efficaces...


Les maux de tête

Les maux de tête concernent plusieurs millions de Français chaque année. Qui n’a jamais souffert un jour de maux de tête ? Les origines en sont très diverses : la médecine dénombre au moins une cinquantaine de causes des plus courantes aux plus rares, des plus bénignes aux plus graves. Pour mémoire, les origines les plus courantes sont la migraine, les céphalées de stress, l’hypertension artérielle, les causes psychologiques, ...mais aussi les céphalées d’origine cervicale. En effet, contrairement à une idée reçue, les maux de tête ont souvent une origine vertébrale au niveau des cervicales. Les douleurs partent en général de la nuque et irradient vers les tempes et le front mais parfois il n’existe aucune douleur cervicale spontanée ressentie par le patient. Les douleurs sont souvent localisées d’un côté de la tête, soit à droite soit à gauche et suivent souvent systématiquement le même trajet jour après jour. Le patient ressent une impression de pesanteur, de picotement dans la nuque, au sommet du crâne, sur le front ou la tempe. Cette gêne douloureuse est amplifiée par un travail statique de bureau (informatique, secrétariat, comptabilité,...), par des positions forcées du cou (plombier, dentiste, pilote automobile,...) ou par le stress. Les douleurs ont la caractéristique d’être chroniques, invalidantes et souvent rebelles au traitement médicamenteux classique. En fait, peu de patients et de professionnels de la santé savent que les maux de tête ont parfois une origine cervicale. Ces maux de tête constituent fréquemment une excellente indication pour l’ostéopathie. S’il n’existe aucune contre-indication à l’ostéopathie (tumeur, infection cervicale, hypertension déséquilibrée), le traitement ostéopathique est régulièrement efficace dans le mal de tête.


Patricia T., âgée de 36 ans, comptable, présente depuis 1 an des maux de tête prédominant sur le front et la tempe à gauche. Les douleurs sont apparues progressivement sans facteur déclenchant net. Elles sont de plus en plus invalidantes et responsables d’une consommation exagérée de médicaments et de nombreux arrêts de travail. Patricia T. est insuffisamment soulagée de ses douleurs, commence à déprimer véritablement et accumule les consultations chez les professionnels de santé. Elle m’est alors adressée par son ORL pour avis.
Après examen ostéopathique et un interrogatoire précis, il s’avère que Patricia T. présente une rotation de son cou un peu limitée à gauche, une vague notion de "lourdeur sur les épaules" sans véritable douleur du cou ainsi qu’une douleur vive à la pression de mon pouce sur sa deuxième vertèbre cervicale à gauche et une douleur au pincé-roulé sur le sourcil gauche et l’angle de la mâchoire gauche. Patricia T. souffre manifestement de la deuxième vertèbre cervicale qui est la cause de tous ses tourments. L’origine du mal est certainement postural : ce sont les mauvaises positions à son travail, la tête penchée en avant avec rotations fréquentes de la tête à droite et à gauches, qui en est vraisemblablement la cause. Les muscles du cou se contracturent, tirent sur leurs attaches osseuses ce qui induit secondairement un "mini-déplacement" de la 2ème cervicale. Le traitement ostéopathique consiste alors en des étirements musculaires plus ou moins associées à des manipulations cervicales très douces.
Après deux séances d’ostéopathie, Patricia T. est guérie et retrouve une vie normale. Par ailleurs, je profite de l’occasion qui m’est faite, pour lui prodiguer des conseils d’hygiène du dos et prôner la pratique d’une activité physique douce d’entretien.
Le résultat sera d’autant plus durable, les capacités d’homéostasie d’autant plus en éveil, que la patiente comprend le fonctionnement de son corps et s’implique activement dans le traitement.


Les sensations vertigineuses

Les sensations vertigineuses sont des symptômes très répandus et souvent invalidants. Les sensations vertigineuses se différencient des vrais vertiges qui sont rotatoires avec la notion fréquente d’objets tournant autour de soi. Les vrais vertiges tirent leurs origines d’un dysfonctionnement de l’oreille interne qui est le siège de l’équilibre. Ils sont le plus souvent du ressort de l’ORL et non de l’ostéopathe. En revanche, les sensations vertigineuses se traduisent par une sensation de déséquilibre, d’instabilité, de tangage comme si le patient se trouvait sur un bateau ou était ivre. Leur origine est souvent obscure et une fois de plus, le patient se voit proposé de nombreux diagnostics malheureusement erronés et des thérapeutiques peu efficaces. En fait, les sensations vertigineuses proviennent souvent d’une souffrance de la partie haute du cou.
Que se passe t’il souvent en fait ?
La partie haute du cou, située immédiatement sous la tête est une région anatomique riche en vaisseaux, nerfs et muscles. Les muscles y sont particulièrement nombreux. Ils permettent à la tête d’avoir une mobilité optimale lui permettant de s’adapter à tous les mouvements (faire des « oui », des « non », s’incliner en avant, en arrière, sur les côtés, tourner de chaque côté, ainsi que l’association de tous ces mouvements).
En cas notamment de « mini-déplacement » de la 2ème cervicale, par exemple, ou de contractures musculaires secondaires à un surmenage du cou, des sensations vertigineuses peuvent apparaître.
Elles sont alors fréquemment la conséquence d’un effet "garrot" partiel des muscles sur les vaisseaux et les nerfs qui les traversent. Ces derniers "crient" leurs souffrances : les sensations vertigineuses apparaissent, d’abord discrètes, puis de plus en plus criantes et handicapantes. Un examen ostéopathique de qualité a peu de difficulté à rattacher ses symptômes à la souffrance de cette vertèbre du cou. Le traitement ostéopathique apporte fréquemment un soulagement rapide et complet.


Joëlle O., âgée de 50 ans, sans profession, souffre depuis 6 mois de sensations vertigineuses invalidantes. Elles sont apparues progressivement et sont à présent responsables d’une gêne importante dans les gestes de la vie courante. Les consultations et les traitements se succèdent sans lui procurer d’amélioration. Elle finit par désespérer et perd de plus en plus une vie sociale. Pourtant, son problème n’est pas vraiment complexe ! La faute en incombe à des contractures musculaires qui ceinturent les vaisseaux et les nerfs qui passent sous la tête, qu’aucun examen radiographique, scanner ou IRM ne mettra en évidence. Dans cet exemple, les doigts et seulement les doigts sont à même de sentir ces contractures, d’analyser la perturbation dans les tissus et de proposer le traitement adapté. Deux séances d’ostéopathie à une semaine d’intervalle, associant manipulation articulaire et techniques musculaires, permettent de débarrasser complètement Joëlle O. de son problème.


Les acouphènes

Comme les sensations vertigineuses, les acouphènes peuvent s’améliorer grâce à l’ostéopathie. Les acouphènes sont des bruits désagréables souvent permanents perçus dans une ou les deux oreilles. Ils s’apparentent volontiers à des bourdonnements de l’oreille sans perte de l’audition ou à des sifflements. Ces troubles gênent souvent la vie privée et professionnelle du patient de manière importante. De nombreuses dépressions et états de fatigue chronique leur sont imputés. Leur origine est souvent ORL (dans l’oreille interne) et implique un traitement ORL spécifique. Ce que l’on sait moins, c’est que les acouphènes ont parfois une origine également cervicale comme les sensations vertigineuses. Le mécanisme est souvent le même par conflit du paquet vasculaire et nerveux avec le "garrot" musculaire. Dans ce cas, l’ostéopathie doit être absolument essayée. En effet, si les acouphènes sont récents, l’ostéopathie donne régulièrement de bons résultats. En revanche, si les acouphènes sont anciens, les chances de succès diminuent beaucoup. A nouveau, je ne saurai que trop vous recommander de ne pas trop tarder avant de consulter avant que ne s’installent des troubles parfois rebelles au traitement.


Tania B., secrétaire, stressée et surmenée, présente un accident de voiture responsable d’un blocage de son cou. Le blocage et la douleur du cou « disparaissent ». Elle reconsulte son médecin traitant car elle ressent depuis peu des acouphènes qui la gênent de plus en plus dans sa vie de tous les jours. Son médecin traitant puis l’o.r.l. Lui administrent des médicaments à visée vasculaire pensant que les acouphènes provenaient d’une souffrance de l’oreille qui serait passée inaperçue au moment de l’accident. Malheureusement, les acouphènes persistent et Tania B. ressent progressivement un « coup de déprime ». Elle consulte alors un ostéopathe sur la recommandation d’une amie. L’ostéopathe fait le diagnostic d’un mini-déplacement de la deuxième vertèbre cervicale. Il traite la vertèbre incriminée et les acouphènes s’améliorent alors grandement au terme de deux séances d’ostéopathie.


Les rhinites, sinusites et otites

Les rhinites, les sinusites et les otites sont des pathologies très fréquentes qui affectent toutes les tranches d’âge. Elles correspondent à des inflammations plus ou moins accompagnées d’infections des muqueuses du nez, des sinus et des oreilles. Vous ressentez alors de la douleur, des écoulements dans le nez ou la gorge, une sensation d’oreille pleine. La médecine classique donne alors souvent des décongestionnants, parfois des antibiotiques ou des dérivés de la cortisone sous forme de gouttes. L’ostéopathie considère que les rhinites et les sinusites sont souvent liées à un mauvais écoulement des liquides dans les sinus, la tête ou les oreilles.

Il suffit que certains conduits comme la trompe d’eustache soient bouchés pour que les liquides s’accumulent. Les muqueuses s’enflamment alors et des microbes commencent à se développer ce qui crée une infection. L’ostéopathe pose ses mains autour de la tête, mobilise la tête dans différentes directions et tente lors de « réouvrir » les canaux obstrués.

Les liquides s’écoulent de nouveau, les muqueuses s’assèchent et le développement microbien est stoppé. Le corps n’a plus alors qu’à mobiliser ses défenses immunitaires pour éradiquer lui-même de reste de l’infection. Sachez que la meilleure indication de l’ostéopathie semble être les rhinites, les sinusites et les otites à répétition, notamment chez le nourrisson et l’enfant.


L’enfant Chloé B., âgée de 2 ans, souffre depuis la naissance de sinusites et d’otites à répétition. Les différents traitements proposés (cures d’antibiotiques, aérosol, homéopathie, modifications de l’environnement) ne sont pas efficaces. Devant la répétition des otites, une intervention chirurgicale avec la pose de yoyo est envisagée. En désespoir de cause, les parents de Chloé décident de consulter un ostéopathe qui leur a été recommandé. Ce dernier fait le diagnostic d’une obstruction partielle de la trompe d’eustache (canal qui unit la gorge et l’oreille) favorisée par une limitation de la mobilité de certains os du crâne qui est apparue vraisemblablement à la naissance (accouchement avec un forceps). Après manipulation des os du crâne en cause, Chloé présente depuis quelques semaines beacoup moins d’épisodes infectieux. La guérison est acquise 6 semaines plus tard.

Dr Gilles Mondoloni, Médecin Ostéopathe (Maisons-Laffitte, Yvelines), Attaché des Hôpitaux de Paris, ostéopathe spécialiste des maux de tête, acouphènes et vertiges.

Pour en savoir plus sur l’Ostéopathie, lire "se soigner par l’ostéopathie", Dr Gilles Mondoloni, éditions Odile Jacob, 2006.


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade