Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses < Micronutrition & Naturopathie

 

Le bienfait des oligo-éléments dans le traitement des sportifs
Oligo-éléments, oligothérapie, Médecine du sport, Traumatologie du sport, Arthrose, Tendinite, Cartilage, Traumatismes, Récupération

mercredi 19 mars 2008

 

Les oligo-élements ont un rôle précieux dans le traitement et la prévention des blessures des sportifs.


L’oligothérapie (ou usage des oligo-éléments à but thérapeutique) est une thérapie par absorption de minéraux et métaux à doses infinitésimales appelés oligo-éléments. Elle est, comme beaucoup de méthodes de soins, aussi vieille que le monde.
En fait, l’oligothérapie n’acquiert une réelle identité et ne commence à faire son entrée dans la médecine moderne qu’avec les travaux du Dr jacques Ménétrier dans les années 1940. Le point de départ avait été l’observation d’une amélioration notable en quelques jours d’une hypertension artérielle après l’administration de doses infimes de cobalt.

Comme de nombreuses médecines douces, le rôle de l’oligothérapie est de soigner l’organisme de manière globale et d’œuvrer pour restituer ses facultés naturelles d’équilibration.
Les oligo-éléments agissent comme des co-enzymes, facilitent et accélèrent les réactions enzymatiques de l’organisme.

Quels sont les oligo-éléments utilisés en traumatologie du sport ?

Le Cuivre :
Il est contenu naturellement dans les fruits de mer, le foie de bœuf et les légumes secs.
Il stimule les défenses immunitaires, favorise la fabrication des globules rouges et celle des tendons ou des ligaments, protège les parois des vaisseaux sanguins, réduit les processus inflammatoires, ralentit l’expansion des radicaux libres responsables du vieillissement tissulaire et intervient dans la fabrication des hormones. En matière de sport, il faut savoir que la pratique régulière d’une activité sportive intensive occasionne un stress et des perturbations à la fois biologiques et physiologiques. Aussi, le cuivre est-il fréquemment en état de carence chez de nombreux sportifs assidus : son apport permet de moduler les états inflammatoires et dégénératifs au niveau articulaire, musculaire et tendineux.

En traumatologie du sport, le cuivre est utilisé pour ses importantes propriétés anti-inflammatoires, seul ou en association avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens dont il potentialise les effets. Il peut être prescrit lors du cap aigu d’une entorse, d’une tendinopathie, d’une lésion musculaire,... La durée de la prescription du cuivre oscille le plus souvent entre 1 à 2 semaines (granions de cuivre, oligosol cuivre,...). En rhumatologie, le cuivre peut être prescrit au long cours à faible posologie pour freiner l’évolution d’arthropathies dégénératives telles que l’arthrose.

Le Silicium :
Il est présent de manière ubiquitaire sur terre et dans l’organisme. Il est indispensable à la formation du squelette et intervient directement dans la lutte contre l’athérosclérose, de nombreuses pathologies cutanées et le vieillissement cellulaire. On sait que son apport par complément alimentaire sous forme minérale n’est pas assimilable par l’organisme. Il faut donc soit l’absorber sous forme de "silicium organique", soit sous forme végétale (bambou, prêle, ortie, champignons, olives, son).
Le rôle du silicium sur la formation et l’intégrité du tissu conjonctif a pu ainsi être démontré. Par sa capacité à former des liaisons rigides -O-Si-O-, il interviendrait comme agent structurant et minéralisant entre les différentes macromolécules de la matrice extra-cellulaire des tissus conjonctifs (ligament, muscle, tendon, aponévrose, cartilage, périoste, ...) et du tissu osseux, avec une action particulière sur le collagène, les protéoglycanes et l’élastine.
Son apport est essentiel à l’élasticité des tissus particulièrement au niveau des tendons et des muscles. Sous la forme colloïdale, il représente un traitement facilitateur de la « cicatrisation » du tissu conjonctif après un traumatisme ainsi qu’un puissant draineur sanguin tout à fait indiqué dans les phases de récupération après un effort sportif intense.

Le Sélénium :
Il est présent surtout dans les aliments d’origine animale (viande, poisson, crustacés, oeufs...), dans la levure de bière, les céréales ou le germe de blé. Les compléments alimentaires l’associent souvent à la vitamine E qui favorise son absorption et potentialise ses effets.
Le sélénium est un minéral indispensable aux fonctions multiples. Il renforce le système immunitaire, ralentit le vieillissement des cellules, limite l’anxiété, augmente la fabrication des spermatozoïdes, élimine les excès de métaux toxiques (plomb, mercure). C’est un anti-oxydant puissant qui possède des propriétés anti-inflammatoires intéressantes. Il s’adapte tout particulièrement au stress oxydatif du sport intensif d’endurance dont elle assure une prévention de l’état inflammatoire. Chez le sportif de haut niveau, il est souvent recommandé pour améliorer le métabolisme à l’approche d’une compétition mais aussi pour faciliter la récupération dans les asthénies secondaires à des stress infectieux, opératoires ou traumatiques

Face à tout traumatisme capsulo-ligamentaire ou tendino-musculaire :

L’association cuivre et silicium donne de bons résultats en agissant sur l’inflammation et en permettant une reconstitution plus rapide de la trame collagène.
Associer, par exemple, 2 ampoules de granions de cuivre 2 à 3 fois par jour pendant 2 semaines
et 120 gouttes de silicium (Dissolvurol) à diluer dans 1,5 litre d’eau et à boire tout au long de la journée

Pour traiter une tendinopathie, utiliser le protocole cf supra

Pour prévenir les microtraumatismes notamment chez le coureur à pied :
prendre 1 ampoule de sélénium par jour afin de diminuer les risques de micro-ischémies au niveau articulaire suite aux chocs répétés.
prendre 1 ampoule de cuivre matin et soir à dose filée au long cours pour éviter le développement des tendinopathies.

Dr Gilles Mondoloni, Médecin Ostéopathe, Médecin du sport, Naturopathie, Micronutrition (Maisons-Laffitte, Yvelines) et Attaché des Hôpitaux de Paris.


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses < Micronutrition & Naturopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Cycle de Formation en Oligothérapie - Sept-Oct 2013 - Paris Ouest (Maisons-Laffitte) - Dr Gilles Mondoloni
- Le traitement naturel de l’anxiété, de la nervosité, du stress, des troubles du sommeil et des troubles neuro-végétatifs par l’association de l’auriculothérapie, de la phytothérapie et de l’oligothérapie
- Le traitement naturel des maladies auto-immunes : apport des médecines douces (micronutrition, naturopathie, phytothérapie et oligothérapie)
- L’ostéoporose : traitement naturel
- Le Traitement des Rhumatismes par la naturopathie, la nutrition et les compléments alimentaires
- Comment stimuler l’immunité et le système immunitaire par la phytothérapie, la naturopathie et la micronutrition
- Traitement naturel des rhumatismes (spondylarthrite ankylosante) par la naturopathie, la phytothérapie, la micronutrition et l’auriculothérapie
- Autisme : la micronutrition et la naturopathie, deux médecines naturelles souvent efficaces
- La micronutrition ou Alimentation Santé, une médecine naturelle à l’écoute du corps
- Traitement de la cystite par l’ostéopathie et la naturopathie
- La micronutrition, une médecine naturelle parfois utile dans le retard de croissance chez l’enfant
- Sujet agité, angoissé et hyperémotif : apport de la micronutrition et de la naturopathie
- Enfant hyperactif : apport de la micronutrition et de la naturopathie
- Traitement de l’asthme et de la rhinite allergique par la nutrition santé et la naturopathie
- Le traitement de l’eczéma du nourrisson par la micronutrition et la naturopathie


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade