Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Traitement du défilé des scalènes (défilé thoraco-brachial) par l’ostéopathie et l’auriculothérapie
Syndrome du défilé thoraco-brachial, Traitement naturel, médecines naturelles, médecines douces, Ostéopathie, Kinésithérapie, auriculothérapie

mercredi 19 mars 2008

 

Le syndrome des scalènes ou syndrome du défilé thoraco-brachial bénéficie habituellement d’un traitement associant ostéopathie - kinésithérapie - modification des postures, qui donne le plus souvent de bons résultats. L’auriculothérapie est également régulièrement efficace et décuple souvent l’efficacité de l’ostéopathie.


Le syndrome du défilé thoracobrachial
est un syndrome canalaire assez répandu en milieu sportif notamment.
Il correspond à la compression du paquet vasculonerveux (plexus brachial C5 à D1,artères et veines sousclavière) de la racine du bras dans son passage dans l’un des défilés successifs de la ceinture thoracoscapulaire :
.le défilé intercosto-scalènique
.la pince costoclaviculaire
.le trajet en arrière du petit pectoral.

INTERROGATOIRE
Le patient rapporte la plupart du temps l’existence de gênes ou de douleurs qui ont un caractère volontiers mixtes, neurologiques et vasculaires.
Sur le plan neurologique, il existe habituellement :
.des paresthésies dans le territoire du nerf cubital,
.un engourdissement,
.un manque de force et de précision dans la gestuelle sportive.

Sur le plan vasculaire, la notion d’un caractère positionnel oriente le médecin vers ce diagnostic :
.crampes,
.oedème du membre supérieur voire du cou associé à des douleurs,
.phlébite parfois.
Ces symptômes sont souvent révélés par la pratique de certains sports dits « à risque » comme le body building, l’halthérophilie.

L’inspection met parfois en évidence :
.une saillie osseuse du creux sus claviculaire,
.une amyotrophie ou une hypertrophie de certains groupes musculaires,
.une circulation veineuse collatérale du moignon de l’épaule et de l’hémithorax homolatéral (apparus dans les suites de la compression veineuse).

L’examen clinique recherche d’éventuels signes :
.neurologiques à type de paresthésies, hypoesthésies, de parésies et
.vasculaires (diminution du pouls, souffle à l’auscultation) à réaliser en statique et en dynamique.

En effet, il consiste essentiellement en la réalisation de tests dynamiques dits de sensibilisation.
.Le signe de Tinel correspond à une compression appuyée au dessus et au dessous de la clavicule :
il vise à reproduire les sensations de douleurs et de paresthésies ressenties par le patient.

La manoeuvre d’Adson recherche une diminution du pouls radial en mettant le patient, bras tendu en abduction rotation externe, tête en rotation homolatérale, associée à une inspiration maximale.
.La manoeuvre d’Halstead recherche une diminution du pouls radial en mettant le patient, bras tendu en abduction rotation externe, tête en rotation controlatérale, associée à une inspiration maximale.

.La manoeuvre de Roos recherche une fatigabilité, un engourdissement, des paresthésies dans le membre supérieur en demandant au sujet, bras fléchi à 90° en abduction et rotation externe d’ouvrir et de fermer les doigts pendant 3 minutes.

Ces manoeuvres dynamiques ont une valeur d’orientation pour le diagnostic dans le diagnostic car elles comportent de nombreux faux positifs et faux négatifs.
Le diagnostic sera étayé par le recourt aux examens complémentaires.

EXAMENS COMPLEMENTAIRES
Le bilan radiographique est indispensable.
Il consiste en un cliché du rachis cervical et du gril costal haut à la recherche d’une côte cervicale surnuméraire, d’une anomalie de la première côte ou d’un cal vicieux de la clavicule.

L’électromyogramme peut permettre de confirmer des troubles de la conduction nerveuse dans le territoire cubital et de localiser le niveau de compression, dans les cas douteux ou dans le cadre d’un bilan pré opératoire.

L’échographie doppler artérielle (voire l’angiographie) sensibilisée par les manoeuvres dynamiques (cf supra) peut objectiver la compression artérielle sous clavière extrinsèque.

TRAITEMENT

Il peut consister en premier lieu en la prescription d’anti inflammatoires non stéroidiens en cures courtes et de décontracturants musculaires.
Cependant, force est de constater que ces traitements sont bien souvent peu efficaces.
Aussi, la prise en charge suivante prend toute sa dimension et vise à distendre les défilés afin de libérer le paquet vasculonerveux qui y transite.

Elle comprend plusieurs volets thérapeutiques fondamentaux et souvent indissociables :
.l’ostéopathie
.l’étirement musculaire
.le renforcement musculaire
.la rééducation respiratoire
.l’éducation posturale et gestuelle

Elle débute le plus souvent par une manipulation ostéopathique d’une éventuelle malposition de la première côte ou d’un éventuel blocage cervical bas.

En parallèle, le thérapeute effectue un important travail de détente musculaire des muscles scalènes, trapèze moyen, sous clavier, pectoraux grâce aux techniques de contracter-relacher sur des muscles prélablement massés.

La rééducation respiratoire est entreprise dans le but de faire prendre conscience le patient des mouvements inspiratoires et expiratoires et d’élargir le défilé costoclaviculaire.

Le renforcement musculaire des muscles élévateurs de l’épaule et du rachis (trapèze supérieur, SCM, érecteur du rachis) est réalisé en phase d’autoagrandissement et permet d’agrandir la pince costo-claviculaire.

Enfin, la rééducation associe obligatoirement une éducation posturale notamment dans le domaine sportif ou professionnel (éviction du port de charge du coté atteint, correction de la gestuelle en halthérophilie,au volley ball ou au tennis, modification du poste de travail,..).

La rééducation doit être conduite pendant au moins 3 mois et donne habituellement de bons résultats.

Dans 5% des cas, une intervention chirurgicale est proposée et donne constamment d’excellents résultats.
Celleci consiste essentiellement à retirer la première côte (intervention de Roos).

. L’auriculothérapie ou acupuncture auriculaire est également très efficace dans cette maladie. Elle consiste à piquer certaines zones de l’oreille avec des aiguilles stériles. Ainsi placées au bon endroit, les aiguilles permettent souvent de diminuer l’intensité des douleurs, les contractures musculaires, tout en relaxant le patient.
Deux séances d’auriculothérapie sont le plus souvent efficaces.

Associée avec l’ostéopathie, l’auriculothérapie fait souvent des merveilles.


Dr Gilles Mondoloni, Médecin Ostéopathe (Maisons-Laffitte, Yvelines, attaché des Hôpitaux de Paris, enseignant universitaire en ostéopathie, Médecin acupuncteur auriculaire, Auteur de "Stop au mal de dos", aux éditions Solar.

Vidéo sur le mal de dos :

http://www.yvelines1.com/chroniques/chronique-sante-vendredi-3-avril-2015/

Pour en savoir plus sur les médecines naturelles :

http://www.dailymotion.com/video/x141lse_se-soigner-par-les-medecines-naturelles-dr-gilles-mondoloni-maisons-laffitte-yvelines-premiere_webcam


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade