Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Traitement de la Névralgie cervico-brachiale par l’Ostéopathie et l’auriculothérapie
Névralgie cervico-brachiale, sciatique du cou, douleur d’épaule, douleur du coude, douleur du poignet, fourmillements, neuropathie, paresthésie, traitement naturel, médecines naturelles, médecines douces, ostéopathie, auriculothérapie, acupuncture

vendredi 21 mars 2008

 

L’ostéopathie peut donner de très bons résultats dans certaines névralgies cervico-brachiales.
Associée avec l’auriculothérapie, elle donne d’excellents résultats.


La Névralgie cervico-brachiale ou "Sciatique du cou"

La névralgie cervico-brachiale est le témoin de la souffrance d’un nerf qui a pour origine le cou et qui se poursuit dans le membre supérieur et suivant un trajet caractéristique.
Il s’agit de douleurs à point de départ cervical irradiant vers le moignon de l’épaule, l’omoplate, le bras, l’avant-bras et le poignet. L’examen ostéopathique met le plus souvent en évidence la souffrance précise d’une vertèbre qui se manifeste par un enraidissement douloureux du cou.

La névralgie cervico-brachiale constitue souvent une bonne indication pour l’ostéopathie lorsque les médicaments anti-inflammatoires et la cortisone sont parvenus à retirer une partie de l’inflammation du nerf.

Différentes techniques peuvent être utilisées ; elles sont toutes complémentaires les unes avec les autres : les tractions cervicales douces et progressives ont des vertus intéressantes de détente musculaire et de "libération" du nerf, les techniques musculaires assouplissent les contractures musculaires réflexes sources d’aggravation et les techniques de reboutement "libèrent" les adhérences des tissus autour du nerf en souffrance...

Parfois, la névralgie cervico-brachiale est très discrète : les douleurs du cou sont peu présentes et le patient souffre de douleurs des articulations telles que l’épaule, le coude ou le poignet situés sur le trajet du nerf. Si l’on effectue pas un examen clinique méthodique et précis, la tentation est grande de traiter localement, par exemple, une douleur de l’articulation du coude alors que son origine est en fait beaucoup plus haute ; au niveau du cou. Je vais vous présenter cette histoire clinique qui est à mon avis démonstrative.


David D., âgé de 28 ans, souffre depuis 1 an d’une "tendinite" du coude droit sans facteur déclenchant véritable. Les douleurs sont d’intensité modérée mais le gênent dans sa vie professionnelle et sportive : il est professeur de sport en collège. De nombreux traitements lui ont été proposés et de nombreuses consultations se sont succédées : au total 3 semaines d’anti-inflammatoires, 15 séances de kinésithérapie, de la mésothérapie, 1 infiltration, une attelle stabilisatrice de son poignet droit...
L’échographie du coude est normale. Son chirurgien orthopédiste décide de me l’adresser pour avis. L’examen ostéopathique met en évidence un coude droit un peu raide et modérément douloureux lors de la palpation des tendons et des muscles du coude. L’attention est attirée par une douleur au test du pincé roulé de la peau du moignon de l’épaule, du bras et l’avant-bras droit par comparaison au côté opposé. L’examen du cou donne la clé du problème. David D. présente, en effet, une limitation douloureuse en regard de la 6ème vertèbre cervicale droite sans notion de mal au cou. Dès lors, nous sommes en mesure de reconstituer l’histoire de sa « tendinite ». Suite à un travail de peinture du plafond en forte extension et rotation du cou quelques jours avant le début de sa « tendinite », David D. a probablement induit un "mini-déplacement" de la 6ème vertèbre cervicale. Tout s’est effectué à bas bruit : aucune douleur du cou n’a été ressentie par David D. mais les tissus ont néanmoins commencé à exprimer leurs souffrances. A la faveur de cette mauvaise position, un petit nerf a été irrité et a produit toute une cohorte de souffrances discrètes en aval le long de son trajet habituel. Tous les éléments du trajet appelé métamère (la peau, les muscles, les tendons,...) se sont mis à souffrir pour aboutir à cette fausse tendinite du coude. Puisque l’origine de cette fausse tendinite ne provient pas du coude, le traitement ostéopathique s’est surtout concentré sur le cou.

Deux séances d’ostéopathie en tout ont été suffisantes pour faire disparaître les douleurs du coude.

. L’auriculothérapie ou acupuncture auriculaire est également très efficace dans cette maladie. Elle consiste à piquer certaines zones de l’oreille avec des aiguilles stériles. Ainsi placées au bon endroit, les aiguilles permettent souvent de diminuer l’intensité des douleurs, les contractures musculaires, tout en relaxant le patient.
Deux séances d’auriculothérapie sont le plus souvent efficaces.

Associée avec l’ostéopathie, l’auriculothérapie fait des merveilles.

Dr Gilles Mondoloni, Médecin Ostéopathe (Maisons-Laffitte, Yvelines, attaché des Hôpitaux de Paris, enseignant universitaire en ostéopathie, Médecin acupuncteur auriculaire, Auteur de "Stop au mal de dos", aux éditions Solar.

Vidéo sur le mal de dos :

http://www.yvelines1.com/chroniques/chronique-sante-vendredi-3-avril-2015/

Pour en savoir plus sur les médecines naturelles :

http://www.dailymotion.com/video/x141lse_se-soigner-par-les-medecines-naturelles-dr-gilles-mondoloni-maisons-laffitte-yvelines-premiere_webcam


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade