Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Quels sont les facteurs favorisant les blessures chez le sportif ?
Blessures, traumatismes, facteurs de risque, sportif

mardi 8 avril 2008

 

Le médecin du sport doit identifier les facteurs favorisant les traumatismes chez le sportif afin de lui proposer un traitement adapté.


QUELS SONT LES FACTEURS FAVORISANT LES BLESSURES DU SPORTIF ?

L’AGE

L’âge est un des facteurs favorisants les mieux connus, notamment aux âges extrêmes.
Ainsi au fur et à mesure de l’avancée en âge, les lésions à type de rupture tendinomusculaire, les tendinites, l’arthrose deviennent de plus en plus importantes en pratique intensive surtout.
A l’inverse, le jeune âge et en particulier les phases de l’enfance et de l’adolescence sont des périodes à haut risque locomoteur.
En effet, les cartilages de conjugaison n’étant pas soudés, les atteintes traumatiques des os en croissance (genou, cheville, dos,...) sont fréquentes et potentiellement graves.

LE SEXE

Du fait d’une musculature souvent plus faible et d’articulations plus "souples", les femmes présentent plus souvent des lésions des ligaments croisés.

LE MORPHOTYPE

Un sujet corpulent induit volontiers des contraintes supplémentaires sur les articulations potentiellement responsables de lésions d’arthrose précoce.
Ainsi, un surpoids de 10 kgs induit lors de la marche des contraintes de 20 kgs sur chaque genou et de 40 kgs lors de la course à pied.
Un sujet très musclé et peu souple (cas très fréquent) va souffrir plus fréquemment de pathologies tendinomusculaires à type de tendinites ou de claquages musculaires par dépassement rapide des propriétés élastiques des tissus.

L’HYGIENE DE VIE

Sur le plan alimentaire, une hydratation régulière et continue, légèrement alcaline, absorbée avant , pendant et après l’entraînement, sans jamais atteindre le seuil souvent trop tardif de la soif est une prévention efficace de nombreuses tendinites.
De même, les phases de récupération après l’effort et notamment la qualité du sommeil doivent être absolument préservées afin de ne pas tomber dans le surentraînement .

UN MAUVAIS GESTE SPORTIF

Le geste sportif doit être techniquement parfaite faute de quoi des lésions traumatiques peuvent apparaître :
. "tennis elbow" chez le tennisman volontiers amateur qui effectue un revers avec un poignet non stabilisé
qui surcharge donc les muscles épicondyliens
. lésion du tendon cubital postérieur à la faveur de coups droits liftés répétitifs responsables d’une mise en
tension exaggéré de ce tendon.

LA QUALITE DE L’ENTRAINEMENT

Elle doit suivre absolument des critères stricts de régularité, de progressivité, d’adaptation et de récupération.
Il doit être toujours précédé par une phase d’échauffement plus ou mois longue, adapté au sport pratiqué.
Les étirements réalisés avant, pendant, et après l’effort musculaire permettent d’obtenir un jeu articulaire, tendinomusculaire optimal et tendent à limiter toute tension excessive.

LA QUANTITE DE L’ENTRAINEMENT

Une augmentation de la quantité de l’entraînement surtout si elle est brutale entraine une augmentation parallèle du nombre de lésions traumatiques.
Ainsi, pour les coureurs à pied, le risque augmente au delà de 35 à 40 kms par semaine.
De même, les exercices dits en fractionné alternant des phase d’accélération plusieurs fois reproduites alternées avec des phase de récupération plus ou moins courtes sont volontiers responsables d’accidents traumatiques tendinomusculaires.

LA RECUPERATION

Elle est essentielle car elle permet le retour progressif du corps à l’état de repos.
Cette étape est malheureusement bien souvent trop courte voire réduite à néant.
La récupération peut se faire de différentes manières : diminuer l’intensité d’exercice, les fréquences d’entrainement ou tout simplement se reposer.

LE MATERIEL UTILISE

Le matériel doit être de bonne qualité et adapté aux caractéristiques du sportif (morphologie, niveau de pratique).
Au tennis, la prévention du tennis elbow passe par le recours à une raquette :
. volontiers légère,
. à cordage pas trop tendu (inférieur à 23 kgs),
. à manche pas trop long et
. non équilibré en avant afin de ne pas trop solliciter les muscles du coude.

En conclusion

Les lésions traumatiques sportives correspondent souvent à un signal d’alarme témoignant du dépassement des capacités adaptatives de l’organisme face aux contraintes imposées par le sport.
Elles surviennent volontiers à la faveur dune modification rapide quantitative ou qualitative de l’entrainement, du matériel utilisé ou du geste sportif.
Leur dépistage nécessite de la part du praticien une bonne connaissance de la spécificité de chaque sport.

Dr Gilles Mondoloni, Médecin Ostéopathe, Médecin du sport, Traumatologue du sport (Maisons-Laffitte, Yevlines)

Conseils pour la pratique du sport :
http://www.dailymotion.com/video/x14uq27_medecine-du-sport-conseils-pour-une-bonne-pratique-du-sport-dr-gilles-mondoloni-maisons-laffitte_webcam


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade