Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses

 

Yoga et massage bien-être

dimanche 17 juillet 2011

 

Yoga et massage sont les deux faces d’une même réalité. Le yoga se pratique seul et le massage à deux et parfois à trois, mais nous sommes dans les deux cas à la recherche de l’effort et de l’attitude justes. Dans le massage, il serait caricatural de dire que celui qui donne le massage a un rôle actif, tandis que celui qui le reçoit a un rôle passif. Ce serait comme dire que le pinceau est actif, tandis que le parchemin reste passif. Le pinceau et le parchemin permettent au peintre d’exprimer une tension, mais le pinceau sans le parchemin ou le parchemin sans le pinceau, ne peuvent rien exprimer.


Le périnée est le socle de l’être. La tradition du yoga parle du chakra racine ou muladhara chakra. C’est bien plus qu’une métaphore. C’est la tonicité du périnée et la maîtrise de la ceinture abdominale qui permettent au yogi de dégager cette impression de puissance et de fluidité. C’est l’enracinement qui permet au masseur de rester dans une attitude juste et de ne pas déraper dans une sexualité déplacée.

Le massage bien-être repose sur la confiance entre deux êtres. L’autre ne peut être en confiance si le masseur n’est pas profondément enraciné. Lorsque la confiance est établie, on ne sait pas exactement où finit le corps de celui qui donne et où commence le corps de celui qui reçoit. Le massage permet au corps, à travers un toucher respectueux, d’être enfin entendu.

C’est une erreur de croire qu’on ne trouve que du confort dans le massage. Le massage bien-être est une sorte de pèlerinage où on se doit d’abord d’explorer ses zones d’ombres pour accéder à la sérénité. Les tensions musculaires perçues comme un désagrément ont une fonction essentielle qui est de contenir les émotions non résolues, afin que l’être ne soit pas submergé par les souffrances, les humiliations et les conflits de notre histoire personnelle.

La sphère abdominale est le siège de nos émotions. Des expressions comme "avoir la peur au ventre" ou "réagir avec ses tripes" sont là pour en témoigner. Elle est souvent le siège de nos hontes. Un regard perçu ou une parole entendue pendant l’enfance peut avoir l’effet d’une malédiction. En anatomie, ne parle-t-on pas du plexus honteux ?

On serait tenté de croire que le mal est fait et qu’il faudra désormais s’en accommoder, marcher à l’aide d’une de ces béquilles qu’on appelle thérapie. Je crois pour ma part qu’une thérapie qui n’englobe pas le corps ne peut pas être complète. Ce déni explique le nombre de personnes qui arrêtent leur thérapie en déclarant que "ça ne les menait à rien". Le massage bien-être n’a pas la prétention d’être une thérapie. Pourtant, il semble être une réponse à ce désert sensoriel dans lequel beaucoup d’entre nous ont grandi.

Dans notre culture, le contact avec le corps est tabou. Cette absence de contact est à l’origine d’un mal-être profond. La souffrance est d’autant plus grande que ces besoins ne sont pas exprimés. Je ne sais plus quel auteur disait "la traversée du désert, ce n’est rien, mais naitre dans un désert, c’est terrible". Beaucoup d’entre nous sont nés dans un désert sensoriel. Pensons à ces cultures où il est de tradition pour la mère de porter son enfant en écharpe pendant qu’elle vaque à ses occupations, dispensant ainsi au petit être la chaleur et l’odeur rassurantes de son corps. C’est à travers leurs mains que les parents transmettent au nourrisson une sérénité ou au contraire une anxiété qui restera ancrée dans son corps jusque dans sa vie d’adulte.

Le yoga et le massage sont à contre-courant de la culture moderne qui demande de toujours produire plus. Pour l’homme moderne, quand on se rend d’un point A à un point B, le temps passé à franchir la distance qui les sépare est considéré comme du temps perdu. Pour le nomade, marcher est d’abord une manière d’être, aujourd’hui je suis là, demain, si le temps le permet, je serai ailleurs, l’action n’a pas à être justifiée.

Le yoga et le massage sont l’occasion de retrouver le rythme du nomade. Pas d’objectif à atteindre, simplement être présent, écouter les bruits du corps, et parfois, dans un instant de grâce, entendre battre le pouls de l’univers.

W.D.


 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Thérapies diverses

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos




En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade