Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
douleurs cou, douleur épaule, douleur genou, douleur cheville, traitement naturel, médecines naturelles, médecines douces, ostéopathie, gym, postures, phytothérapie, étirement, atelle, immobilisation, conseils, magazine Avantages, gilles Mondoloni, isabelle Artus

mercredi 18 mars 2015

 

Comment soulager ses douleurs de cou, d’épaule, de genou et de cheville : traitement, conseils et astuces


SOS articulations ! - Magazine Avantages (2009) - Isabelle Artus - Dr Gilles Mondoloni

http://www.magazine-avantages.fr/,sos-articulations,2300105,465.asp# ?

Les os, les articulations, les muscles et les tendons forment un magnifique équilibre qui nous permet de bouger. Mais qu’un choc, un stress, un faux mouvement viennent perturber l’ensemble et la douleur survient. Oui, mais qu’est-ce qui me fait souffrir quand j’ai mal...

Le torticolis, vedette de la famille des cervicalgies, est l’apparition brutale de douleurs du cou et de la nuque, qui rendent impossible tout mouvement de rotation.

Un coup de froid ou de fatigue, des heures passées le cou tendu devant un écran ou au volant, un faux mouvement, les séquelles d’un traumatisme même bénin passé inaperçu (lors d’une chute, d’un accrochage en voiture...), et nous voici le cou bloqué, la nuque raide, les trapèzes douloureux. Nos cervicales, à qui, jusque-là, nous faisions mener une vie de girouette, nous rappellent qu’elles ne sont pas mobilisables à l’envi. Ainsi, on estime qu’un tiers environ de la population, surtout les femmes, souffre de problèmes cervicaux.

Pourquoi ?

Si la douleur apparaît au réveil, vous dormez sans doute dans une mauvaise position ou vous utilisez un oreiller trop épais ou trop plat. Résultat, la tête n’est plus dans l’alignement de la colonne. Un long trajet en voiture, un courant d’air, un faux mouvement brutal ou le simple fait de se tenir contracté sous l’effet du stress peuvent provoquer un torticolis.

Ça décoince

Mettre ses cervicales au chaud, dès les premiers symptômes : col roulé, écharpe, bouillotte ou bien « cold pack » passé au micro-ondes.

Les antalgiques, pour soulager la douleur. En cas d’arthrose (dès l’âge de 30 ans, les articulations du cou peuvent en être atteintes !), le médecin pourra y associer des anti-inflammatoires, des corticoïdes sur une courte durée et des décontracturants musculaires, en cas de blocages récidivants.

L’ostéopathie. En levant les nœuds de contracture, l’ostéopathe va rendre sa mobilité au cou.
« Mais attention, insiste le Dr Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe à Maisons-Laffitte, attaché des Hôpitaux de Paris en rhumatologie, il vaut mieux éviter le "crac". Il ne faut jamais accepter des manipulations trop violentes ou trop répétées. En outre, il faut vérifier si la cause du blocage ne vient pas d’ailleurs, des dents par exemple. Une perturbation de l’articulation temporo-mandibulaire peut, en effet, entraîner des douleurs du cou. Tout comme un trouble de convergence, surtout si l’on travaille toute la journée sur écran. »

La « gym du cou ». Le traitement de fond repose sur des étirements, des exercices de renforcement et de re-coordination musculaires. A pratiquer quotidiennement, sur indication d’un kiné, d’un chiropraticien ou d’un ostéopathe.

Une bonne posture, en particulier au travail : l’écran d’ordinateur doit être bien en face du regard (pas en hauteur), et le clavier positionné assez bas, afin de ne pas « casser » le cou et trop en solliciter les muscles (voir la fiche forme « Bonnes postures » dans ce numéro).

Un oreiller cervical. Si les douleurs sont présentes dès le réveil, signe d’une mauvaise posture nocturne ou de problèmes d’articulation temporo-mandibulaire, cela peut valoir le coup d’investir dans un de ces coussins anatomiques.

J’ai mal à l’épaule
L’épaule est l’articulation la plus complexe de l’organisme. Véritable carrefour de tendons, elle est à la fois une merveille biomécanique et une source de douleurs multiples.

Pourquoi ? La forme la plus courante de douleur à l’épaule est la tendinite : inflammation des tendons qui entourent l’articulation. Elle survient en général après un exercice forcé, une séance de jardinage prolongée, etc.

Dans certains cas, des dépôts de calcium se forment dans un tendon : c’est ce que l’on appelle une tendinite calcifiante. Enfin, un choc violent peut provoquer une luxation accompagnée d’une douleur aiguë. Dans ce cas, il s’agit du déboîtement des deux surfaces osseuses qui forment l’articulation. Seule une radio permet de confirmer le diagnostic.

Qu’est-ce qu’on fait ? Pour une simple tendinite, le médecin prescrit des anti-inflammatoires et une dizaine de séances de massages spécifiques du tendon ou des séances d’ultrasons chez le kiné. S’il s’agit d’une tendinite calcifiante, inutile de se ruer sur les médicaments. Seule solution : une infiltration de corticoïdes autour de la calcification, réalisée par un rhumatologue ou un médecin du sport. En cas de luxation, on fonce à l’hôpital pour une remise en place de l’articulation déboîtée.

J’ai mal au genou
Le syndrome rotulien est le terme barbare pour désigner d’une façon qui se veut élégante, toutes douleurs dans, sous et autour de la rotule.

Pourquoi  ? Une chute ou un coup au genou font souffrir imédiatement. Moins évident, une vieille blessure qui a mal guérit et qui se rappelle à votre bon souvenir quand le temps vire à l’humidité. Mais le type de douleur le plus fréquent et qu’on ne peut pas vraiment expliquer provient de ce que les spécialistes nomment le surmenage. Trop de flexions et de torsions, de courses ou de sauts peuvent provoquer une rupture des ligaments (qui relient, protègent et stabilisent l’articulation) et une inflammation. Enfin le genou est l’un des sites préféré de l’arthrose sous toutes ses formes.

Qu’est-ce qu’on fait  ? Que ce soit un traumatisme aigü comme une foulure ou un simple surmenage le meilleur traitement est le suivant  : repos, compression de l’articulation douloureuse (strapping) et élévation de la jambe le plus souvent possible. Après une période de repos complet ou partiel, selon les cas, il est bon de reprendre ses activités graduellement, à condition d’éviter les accroupisements. Pour un début d’arthrose, on prend des compléments alimentaires.

J’ai mal à la cheville
Il s’agit d’une lésion des ligaments de l’ articulation de la cheville. On distingue les entorses bénignes ( foulures) où les ligaments sont simplement distendus et les entorses graves où ils sont rompus.

Pourquoi  ? Les entorses sont dues à un mouvement brutal de l’articulation lui faisant dépasser son amplitude normale. Certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres. En particulier celles qui ont ce qu’on appelle des chevilles instables .

Qu’est-ce qu’on fait  ? Dans le cas d’une entorse bénigne, l’articulation est parfois très douloureuse et gonflée mais elle peut encore bouger. Le traitement consiste en un bandage ou une attelle pendant 2 ou 3 semaines. Parfois un plâtre est nécessaire lorsque l’articulation est trop douloureuse.

Pour une entorse grave, une immobilisation complète pendant plusieurs semaines peut être suffisante mais une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour réparer le ligament arraché. Dans tous les cas une rééducation appropriée est nécessaire jusqu’à la récupération complète.

Bon à savoir
Quand on a mal, on ne sait jamais s’il faut mettre du froid ou du chaud. Une bonne fois pour toutes sachez qu’il faut appliquer du froid au moment où survient le choc pour atténuer la douleur, l’inflammation et empêcher la formation d’un l’œdème. Pour les douleurs liées aux crispations comme le torticolis ou le lumbago, le chaud s’impose pour détendre les muscles et soulager la zone douloureuse.

Pour en savoir plus sur la phytothérapie :

http://www.dailymotion.com/video/xm471r_votre-quotidien-soigner-les-rhumatismes-par-les-plantes_lifestyle

Vidéo sur le mal de dos :

http://www.yvelines1.com/chroniques/chronique-sante-vendredi-3-avril-2015/


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade