Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
mal de dos, lombalgie, ostéopathie, médecine du sport, kinésithérapie, rhumatologie, gilles mondoloni, jean-yves maigne, françois stevignon, bernadette de gasguet, Sabine casalonga, prévention,

jeudi 28 juillet 2016

 

Il est possible de prévenir le mal de dos pendant les vacances. Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir pour passer de bonnes vacances sans mal de dos.


DES VACANCES SANS MAL DE DOS

Sabine Casalonga - Marie France - Juillet 2016

http://www.mariefrance.fr/sante/la-tete-et-les-jambes/des-vacances-sans-mal-de-dos-273508.html

La période estivale n’est pas sans risque pour le dos. Si le stress du quotidien disparaît, l’excès de sport, les longs trajets en voiture et même la lecture sur la plage peuvent favoriser des douleurs lombaires ou cervicales. Quelques conseils pour les prévenir et les soulager.

Eviter le mal de dos pendant les vacances
Voici venu l’été, ce moment tant attendu où l’on peut enfin se prélasser, lire, faire du sport ou bronzer  ! Pourtant, un matin, « crac », le lumbago ou le torticolis survient sans crier gare et gâche nos vacances. Pourquoi ces maux de dos, que l’on associe généralement au stress et au travail de bureau, se produisent-ils aussi durant les congés  ?

L’une des causes principales des douleurs de dos l’été est la reprise d’une activité physique trop intense sans préparation. « C’est une période où l’on pratique plus de sports, ce qui peut induire des contractures musculaires ou des poussées d’arthrose », confirme le docteur Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe et acupuncteur à Maisons-Laffitte (Yvelines). Certains sports, comme le tennis, sont plus violents que d’autres et doivent être pratiqués avec modération, en particulier si l’on n’a pas été actif durant l’année. « Les activités inhabituelles comme le jardinage ou le bricolage peuvent aussi provoquer des maux de dos aigus comme des lumbagos, ajoute Jean-Yves Maigne, rhumatologue, responsable du service de médecine physique de l’Hôtel-­Dieu, à Paris. Cela arrive également que des personnes se fassent mal en soulevant des bouteilles de plongée sous-marine. »
Pour prévenir de tels désagréments, mieux vaut reprendre progressivement le sport que courir 10 kilomètres dès le premier jour. La marche est la meilleure façon de se remettre en mouvement car elle sollicite les muscles profonds qui maintiennent la colonne vertébrale dans le bon axe.

LE LÂCHER-PRISE LIBÈRE DES DOULEURS CACHÉES

Autre cas de figure, le mal de dos peut résulter d’un relâchement du corps qui libère le stress accumulé durant l’année. « Certaines personnes supportent des tensions sans ressentir de douleur mais lorsqu’elles lâchent prise et se mettent à l’écoute de leur corps, un mal de dos peut survenir », explique Sreemati Serafin, professeur de yoga, directrice du centre Sattva à Paris et co-éditrice du magazine ­Esprit Yoga. La pause estivale est d’ailleurs un bon moment pour prendre soin de son mental. Il a ainsi été prouvé que la pratique de la méditation réduisait le risque de douleurs lombaires.
Le mode de vie joue aussi un rôle important. Durant les vacances, on dîne plus tard, parfois avec excès, et on consomme davantage d’alcool. Tout cela acidifie le corps et peut conduire au mal de dos. « Une alimentation déséquilibrée ou pauvre en fruits et légumes va favoriser l’inflammation, affirme Gilles Mondoloni. À l’inverse, plus on consomme d’acides gras oméga-3 (poissons gras, huile de colza) et moins on consomme d’acides gras oméga-6 (viandes, huile de tournesol), plus on diminue le climat inflammatoire. »

DU DANGER DE LA LECTURE À LA PLAGE ET DE LA CHAISE LONGUE

Ce que l’on soupçonne beaucoup moins, c’est l’effet néfaste du farniente. « Si vous bronzez à plat ventre sur la plage, la tête tournée sur le côté, vous ne ressentez pas de douleur, pourtant vos cervicales sont en position extrême, explique monsieur Stévignon, kinésithérapeute depuis plus de trente ans à Paris. Le soir, en enfilant votre veste, vous vous faites mal au cou, sans faire le lien avec la cause initiale. C’est la face cachée du mal de dos. La douleur peut être différée dans le temps. Des postures qui font du bien à court terme peuvent être néfastes à long terme, tout comme le tabac. » La même chose se produit quand on s’assoupit dans l’avion la tête sur le côté et que l’on se réveille le lendemain avec un torticolis.

Évitez aussi de rester allongé dans une chaise longue ou avachi dans un canapé, les pieds posés sur la table basse : ces positions arrondissent le dos. « Une bonne chaise longue devrait être en trois parties pour que l’on puisse plier les genoux et avoir le dos droit », précise François ­Stévignon. En revanche, pour lire, la meilleure position consiste à être à plat ventre, un peu surélevé, la tête en dehors, le livre placé sur le sol, ou le dos contre un mur, calé avec un petit coussin placé au niveau des lombaires et les genoux fléchis. À l’inverse, il vaut mieux éviter de lire sur le dos et en pliant la nuque.
En cas de mal de dos, le plus simple est d’attendre que cela passe en prenant éventuellement un antalgique. Mais si la douleur est intense ou si elle se prolonge, il est conseillé de voir son médecin. « Une douleur qui dure plus d’une semaine et qui gêne la nuit est un signe qu’il faut consulter car elle peut être alors d’origine inflammatoire ou viscérale », indique le docteur Gilles Mondoloni.

OBJETS ANTI-MAUX DE DOS : À UTILISER OU PAS  ?

Oui :

Le coussin de siège en gel de silicone. Cet outil de proprioception est utile lors d’un long trajet en voiture pour faciliter la mobilité du bassin et inciter à adopter une bonne posture.
La ceinture lombaire. En cas de crise aiguë, elle permet d’immobiliser le dos pour éviter un mouvement douloureux mais il ne faut pas la garder trop longtemps. Elle peut également être portée par des personnes fragiles du dos lors d’efforts physiques importants (taillage de haies, déménagement).
Non :

Les tapis d’acupression. Ils stimuleraient la circulation sanguine, la sécrétion d’endorphine et la relaxation musculaire. La plupart des professionnels de santé interrogés les jugent toutefois inefficaces et leur préfèrent les méthodes de relaxation et une activité physique régulière. Le défaut des objets innovants est de laisser le patient passif. Quand on modifie sa posture par soi-même ou que l’on pratique un sport, on prend conscience de ses mauvaises habitudes.

POUR EN SAVOIR PLUS

– En finir avec le mal de dos, soulagez vous-même vos douleurs (Kéro, 2013) de François Stévignon
– Stop au mal de dos (Solar, 2015) du Dr. Gilles Mondoloni
– Pour en finir avec le mal de dos (Albin Michel, 2016) de Bernadette de Gasquet


Auteur : Gilles MONDOLONI
Site Web : osteopathiemed.org

 

 




Aromalves n'est en aucun cas responsable de la teneur de l'article, des images utilisées et des documents joints, ils sont sous la seule responsabilité de son auteur. Aussi, nous vous invitons à le contacter en cas de problème. Cet article est purement informatif et ne peut être considéré comme des conseils, rapprochez-vous de votre médecin traitant, chaque cas étant particulier.



Vous êtes ici   Accueil < Ostéopathie

 

Accueil
Aromathérapie
  -- Fiches individuelles des H.E.
  -- Mode d’Emploi
Elixirs Floraux - Minéraux
  -- Fleurs de Bach
Ostéopathie
Phytothérapie
Thérapies diverses
  -- Acupuncture et Auriculothérapie
  -- EFT - Techniques de Libération Emotionnelle
  -- L’Homéopathie
  -- Micronutrition & Naturopathie
Contact & Infos


Quelques articles de la même rubrique


- Comment ne pas se tasser en veillissant - Dr Gilles Mondoloni
- 10 astuces au quotidien pour prévenir l’ostéoporose
- Dos : 9 douleurs qui doivent vous inquiéter (Médisite - Nov 2016)
- La bonne position pour ne pas avoir de l’arthrose (Médisite)
- Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose : la méthode antidouleur au naturel (Dr Gilles Mondoloni, Solar 2016)
- DES VACANCES SANS MAL DE DOS - Marie France - Juillet 2016
- Epaule neurologique : souffrance du nerf sus-scapulaire
- Stop aux douleurs de cou, d’épaule, de coude et de cheville
- LIVRE STOP AU MAL DE DOS
- Le traitement naturel du mal de dos par les médecines douces
- L’ostéopathie pour les bébés
- Traitement naturel des troubles digestifs et pulmonaires par l’association ostéopathie viscérale - oligothérapie - auriculothérapie : une association régulièrement efficace
- Traitement naturel des douleurs de l’appareil musculo-squelettique par l’association Ostéopathie et Auriculothérapie
- La pubalgie : apport de l’ostéopathie
- Les bienfaits de l’Ostéopathie sur l’hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)


En partenariat avec





:: Accueil :: Aromathérapie :: Elixirs Floraux - Minéraux :: Ostéopathie :: Phytothérapie :: Thérapies diverses :: Contact & Infos :: Partenaires ::
- Proposer un article - Plan du site - | Se connecter | -

© Aromalves - Conception Lydie Bonnet-Alves - CNIL n° 806675

 Hit-Parade